Terrassement : quelle protection choisir ?


Nombreux sont les risques d’accident de travail que font face les terrassiers. Le risque de chute avec une différence de niveau, l’utilisation prolongée des matériaux bruyants, les glissades sur le lieu de travail représentent tous des risques à prendre. Pour éviter les dangers, il est indispensable de bien s’équiper et d’avoir une bonne protection.

Les types protection à privilégier :

Le Talutage

Le talutade représente une technique employée par les terrassiers pour empêcher l’éboulement. À noter que ce dernier fait partie des risques à considérer avec importance. L’efficacité du talutage dépend de l’harmonisation de la pente des parois à l’angle de glissement.

Les blindages

Normalement, les blindages sont posés avant le début du chantier. Trois conditions sont réunies pour choisir le blindage dont la cohésion de sol, la profondeur de la fouille, et le lieu de travail.

Blindage : lequel choisir ?

Il existe plusieurs types de blindage, selon le type de travail à accomplir.

Pour les travaux temporaires, le boisage et le blindage modulaire sont les techniques le plus communes. Le blindage modulaire est destiné aux terrains fermes et peu profonds, tandis que le boisage est adapté pour les terrains encombrés et secs. Ces 2 techniques sont mises en œuvre à la main. Pour les gros travaux, le blindage grandes surfaces est le plus utilisé, mis en œuvre avec un engin de levage. Si le blindage caisson convient aux terrains de profondeur moyens, le coulissant et les palplanches sont employés pour les terrains à profondeur importante, jusqu’à 12m.

Des garde-corps sécurisent les fouillent blindées et talutées, pour éviter les chutes à hauteur.

De même, les terrassiers sont obligés de porter des EPI respectant la réglementation en vigueur :

? un casque de chantier ;

? des lunettes de sécurité résistant aux impacts solides et liquides ;

? des protections auditives si les terrassiers travaillent à proximité des engins de terrassement ;

? un masque anti poussière jetable, surtout en cas d’exposition prolongée aux poussières ;

? un vêtement de protection couvrant l’ensemble du corps, pour accéder et ranger facilement les outils avec ses poches ;

? un vêtement de signalisation ;

? des gants avec une bonne protection contre l’abrasion et les déchirures ;

? des bottes et chaussures de sécurité avec des semelles antiperforation.

Une question, un besoin ?

Nous sommes à votre écoute !