Palfeuilles et palplanches

Palfeuilles et palplanches : quelles différences ? 

Le blindage se définit par un ensemble de technique permettant de sécuriser les sites de constructions ou de fouilles ayant un risque d’effondrement. Selon l’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics ou OPPBTP, le choix des matériaux et des techniques de blindage dépend de la nature, de l’état et de l’encombrement du terrain ainsi que du type d’activité prévu. L’éboulement pouvant nuire à la santé et à la vie du travailleur, la sélection de la technique et du matériel de blindage doit être consciencieuse. En tant qu’exemple d’équipement, les palfeuilles et les palplanches font partie des éléments de base d’un blindage. Elles forment le mur de soutènement et/ou le plafond et par conséquent, connaitre leur particularité est fondamental.

Comment choisir son profilé ?

Une palplanche est une planche munie d’un pieu, qui va être battu à l’aide d’un engin de battage comme un marteau, un vibreur ou un système hydraulique. C’est un profilé en acier avec une épaisseur allant de 7 mm à 22 mm et des niveaux de résistance élevés allant de 700 à plus de 3000 cm3 /ml. Grâce à leurs nervures latérales appelées serrures, les palplanches battues s’emboitent les unes avec les autres pour constituer un mur de soutènement, un batardeau, une palée ou un écran imperméable.
Contrairement aux palplanches, les palfeuilles sont des profilés en acier avec une épaisseur et une résistance plus faibles. Avec une épaisseur de 3 à 8 mm, une résistance de 45 à 240 cm3 /ml pour les profilés à recouvrement et de 50 à 60 cm3/ml si elle est munie de serrure, les palfeuilles servent de recouvrement au blindage des fouilles ou des tranchées.
Palplanche ou palfeuilles ? La décision de préférer un profilé à un autre dépend des paramètres géophysiques.
N'hésitez pas à contacter nos équipes pour plus de renseignements sur ce sujet ! 
Une question, un besoin ?

Nous sommes à votre écoute !